Présentation du projet


Contexte :


Le projet vise à mettre en cohérence l’ensemble des actions menées en direction des agents assurant l’accueil social et de la médiation numérique au sens large, que ce soit en matière d’analyse, de conseil et d’orientation dans le domaine social, médico-social ou l’inclusion numérique.

Depuis décembre 2020, le Département est accompagné par le collectif de designers de politiques publiques Détéa sur la mise en cohérence des outils liés l’accueil social inconditionnel et l’accompagnement numérique des usagers.
Très concrètement, il s’agit d’embarquer au sein d’une dynamique de réseau :
  • les professionnels assurant des missions d’accueil social généraliste ou spécialisé,
  • les professionnels assurant des missions d’accompagnement aux démarches administratives en ligne
  • les professionnels assurant des missions de formation aux usages du numérique pour les usagers.
L’objectif de la démarche est de co-construire avec les futurs utilisateurs le "produit final par "essai-erreur".

Ces professionnels ont à la fois :
  • des employeurs différents : maisons départementales des solidarités (MDS), espace France Service / maisons de services au public (MSAP), mairies, centres communaux d’action sociale (CCAS), cyber-espace, bibliothèques…
  • des métiers différents : agent d’accueil généraliste (mairie, MSAP…), d’accueil social inconditionnel (MDS, CCAS…) ou spécialisé (CAF, Pôle emploi…), animateur numérique, médiateur numérique en bibliothèque, travailleur social…

Tous disposent d’outils plus ou moins formalisés pour :
  • repérer les acteurs autour d’eux (pour orienter les usagers vers une autre institution, plus spécialisée ou plus adaptée au besoin de l’usager) = le répertoire de contacts
  • renseigner l’usager avec des informations de premier niveau et/ou disposer d’informations sur les dispositifs portés par les partenaires (y compris les tutoriels des démarches en ligne, par exemple) = le classeur des flyers/plaquettes des partenaires + la bibliothèque de liens internet.

Regrouper et partager ces ressources en ligne aurait le triple avantage :
  • de sécuriser l’accès à l’information pour tous les membres du réseau professionnel
  • d’en partager la collecte / mise à jour (plutôt que chacun tienne son répertoire dans son service / son institution)
  • de rendre ces données (ou une partie) accessibles à tous, directement sur la plateforme (ou via les sites des partenaires de manière filtrée et/ou transparente pour l’usager).

Les premiers ateliers menés avec Détéa dessinent un outil hybride, qui permettrait à la fois :
  • de trouver des contacts locaux, qu’il sera possible de filtrer par besoin / thématique / territoire, avec une représentation cartographique > ils pourraient être alimentés par des bases de données existantes (fichiers Excel) ou directement en ligne par les professionnels. Ces contacts doivent pouvoir être mis à jour facilement (horaires d’ouverture, téléphone…) et une partie doit rester "privée" (noms / courriels / lignes directes, accessibles uniquement aux professionnels, et non aux usagers).
  • de trouver des ressources pratiques pour l’accueil social ou numérique de premier niveau (informations de base sur les dispositifs, liens vers les sites des partenaires, tutoriels, fiches pratiques, etc.) > ces ressources doivent également pouvoir être alimentées de manière collaborative, pour que chaque institution puisse en partager la mise à jour et/ou la création.

Le schéma de projet global inclut également la formalisation d’une charte d’engagement des membres du réseau, et la mise en œuvre de temps de formations / rencontres.

Cadre de référence :


Le projet de création d’un portail de ressources numériques d’appui à l’accueil social inconditionnel de proximité s’inscrit dans le plan stratégique Solidarités 2020 (axe 1, chantier 1, fiche action 6). Il prend appui sur les démarches menées au niveau des projets territoriaux des solidarités (PTS) 2013-2018 pour réunir et partager de l’information avec les partenaires sociaux et médico-sociaux (avec des objectifs spécifiques à chaque territoire : autonomie et santé mentale, logement, parentalité…), ainsi que sur la stratégie d’accueil des publics dans le champ de l’autonomie, portée par la MAIA. Il est également soutenu dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et d’accès à l’emploi (axe 2, chantier 1, fiche action 1 + axe optionnel, fiche action, inclusion numérique).
Le besoin est enfin identifié pour outiller les futurs référents de parcours et les partenaires de l’insertion sur le champ des freins périphériques à l’emploi.